INSTAGRAM

jeudi 23 janvier 2014

Pre-Fashion Week Thoughts #2 // Real street style is dead

(En français en bas de l'article)
I write again, in this "Pre-Fashion Week thoughts" serie. As I told (too) many times, I'm going to CPH fashion week soon, and have some thoughts about linked topics. Tuesday it was about shows, and today about street style.

Once again, this post is inspired by an article written by Max Berlinger, published on Business of Fashion. (Source here)


So here we are : street style, this phenomenon we know since now several years. These pictures of models, celebrities, but especially "normal" persons like you and me, taken out of any official circumstance, in the street, in front of your favorite café or during a walk.

The main characteristic of this type of picture : spontaneity. Underthinking. Sometimes the first pair of jeans you found in your wardrobe, an idea you just had this morning, a funny association between your Zara jacket and a second-hand bag.

It brought something new, something more to what magazines editorials and the runway provide us. It was fashion in real life. Fashion when you go to the bakery, when you go have a drink with friends or even when you make grocery shopping.

Streetstyle is the stage of real-life fashion, the stage of creativity, personality, do-it-yourself.
This is where I found inspiration, ideas of which I would never thought about with magazines or a designer collection seen on a show. This is where I could finally have ideas of outfits without thinking how much it would cost to me to be stylish(as a student, you know how it is right?).

If you, as it is for me, knew this nice period of street style, which inspired you so much, you know it's like this anymore.


Just as an example.

I picked one of the last picture of Stockholm Streetstyle, dated 22 and 23 January of 2014 so, during Paris Couture Fashion Week.
And then, I go back in really old pictures of Stockholm Streetstyle, dated 2008.


Lately

In 2008

It is really not a reproach I make to Caroline Blomst, because I've met her and I really appreciate her work. Her blog is a reference in Street Style, and I think it was just the best way to see this evolution and to illustrate Max Berlinger's article.

What do you think of the two first outfits? This is exactly the kind od Street Style you now see on blogs. It is not street style anymore, it is advertisement, or even brand endorsement and exposure.

From head to toe, people are wearing a total-look Givenchy or Prada, you see EVERYTIME the same pair of Balenciaga shoes or Valentino bag. The two last outfits mix second-hand,  high-street fashion brands, and show girls that say that they wish they had a Miu Miu bag for Christmas.

Where is the inspiration now? If street style = runway, what's the point then? Streetstyle became the new fashion show, and then it is unaffordable. Streetstyle was PEOPLE's runway, our democratic lookbook.

Of course we understand designers and brands saw the opportunity of visibility and dress well-known fashion insiders offering them it-bags, it-shoes, it-sweater to wear in public and hoping the girl be be taken in picture as much as possible during an event.

I can quote Max Berlinger :

 "Indeed, many of these “street style” images are now so constructed that it feels like the only thing missing are the credits in the lower left-hand corner."
"Sometimes, they are even part of a premeditated marketing plan"
Premeditated. That's the word. Why? Because, even if we forget about how brands sending items to the relevant people and street style stars/bloggers, everything's about "how to be sure to attract street style photographers". Thirsty of attention, you are seeking the perfect formula to be sure to be taken in picture, forgetting about a spontaneous personal style. Dressed to be photographed, not dressed as you love it. No space for creativity, everything seems meticulously constructed.

Max Berlinger found better the words than me:

"For me, the majority of street style images have become as glossy — and, ultimately, two-dimensional — as the fashion stories found in most fashion magazines."

And I will add something more to this article.


Since 2 years more or less, I am really sad/disappointed/jaded by the fashion bloggers who made me love fashion several years ago.

These bloggers who brought me inspiration. Who showed me that I can be stylish even if I go to H&M, Zara. Who showed me that Second Hand shops were treasures. Who made me discover many e-shops where I can find great pieces for 30 euros.

Now, they are simply paid by brands, traveling to show their clothes offered by designers, outfits where you see any novelty, any personal style, and which, indeed, is ugly. Yes ugly, because you feel they just layered all the stuff they have to show, without any real consistency.

I think about Le Blog de Betty, among others, for example, yes I do. I remember when I was fourteen how I loved her blog. Now, it makes me sick, literally.

Where are Glastonbury street styles which inspired us so much, who showed us that even Kate Moss wears raining boots in the mud, like US?



And you, what do you think about that? Have you felt this evolution? Tell me about it!




FRANÇAIS


Voici un nouveau poste dans la continuité dans ces "Réflexions de pré- Fashion Week". Comme je l'ai déjà dit de (trop) nombreuses fois , je vais à la fashion week de Copenhague bientôt , et j'ai des réflexions sur des sujets qui présentent un quelconque lien avec l'event. Mardi était à propos des défilés, et aujourd'hui je parle du Street Style.

Une fois de plus, ce poste est inspiré par un article écrit par Max Berlinger , publié sur Business Of Fashion. ( Source ici )


Alors : le street style, ce phénomène que nous connaissons depuis maintenant quelques années. Ces photos de mannequins, de stars, mais surtout les personnes "normales" comme vous et moi, prises hors de toute circonstance officielle, dans la rue, en face de votre café préféré ou lors d'une promenade.

La principale caractéristique de ce type de photographie : la spontanéité. Son "no prise de tête". Parfois, la première paire de jeans que vous trouvez dans votre garde-robe, une idée que vous venez juste d'avoir ce matin, une association entre votre veste Zara et un sac acheté en friperie.

Le street style a apporté quelque chose de nouveau, quelque chose en plus de ce que les pages de magazines de mode et le runway nous offraient. C'était la mode dans la vie réelle. La mode de quand vous allez à la boulangerie, quand vous allez prendre un verre avec des amis ou même de lorsque vous faites les courses.

Le street style est la scène de la mode "real-life", la scène de la créativité, de la personnalité, du do-it -yourself .

C'est là que j'ai trouvé l'inspiration, des idées auxquelles je n'aurais jamais pensé grâce à des magazines ou à une collection de créateur vu à un défilé. C'est là que je pouvais enfin avoir des idées de tenues sans penser combien cela me coûterait d'avoir un peu de style( en tant qu'étudiant, vous savez de quoi je parle non? ).


Si vous, comme c'est le cas pour moi, avez connu cette période du street style, qui m'a tellement inspiré, vous savez que ce n'est plus comme ça désormais.



Juste un exemple.
J'ai pris au hasard les dernières photos postées sur le blog Stockholm Streetstyle, qui datent du 22 et 23 Janvier 2014, donc de la dernière Paris Fashion Week Couture.
Ensuite, j'ai remonté bien loin dans le blog pour vous montrer de vieilles photos datant de 2008.

Ce n'est pas un reproche à Caroline Blomst, créatrice du blog, car je l'ai rencontrée et j'apprécie beaucoup son travail. Mais son blog est une référence dans le street style, et je pense que c'était la meilleure façon de vous montrer cette évolution et illustrer les propos de Max Berlinger.

Que pensez-vous des deux premières tenues? C'est exactement le genre de street style que vous voyez partout maintenant. Ce n'est plus un style de rue désormais, c'est une publicité, ou même du sponsoring? De la tête aux pieds, les gens portent un total-look Givenchy ou Prada, vous apercevez TOUT LE TEMPS la même paire de Balenciaga ou le même sac Valentino. 
Les deux derniers outfits mélangent du vintage, des marques démocratiques, et montrent des filles qui déclarent qu'elles rêvent d'un sac Miu Miu pour Noël.

Où est l'inspiration désormais? Si street style = runway, où est l'intérêt? Le street style est devenu le nouveau défilé, et donc tout autant inabordable. Le street style était le podium des GENS, notre lookbook démocratique à nous.

Bien sûr on comprend bien que les designers et marques ont vu une opportunité de visibilité et habillent les fashion insiders les plus connus, en leur offrant it-bag, it-shoes et it-sweat à porter de préférence en public et en espérant que la fille sera prise un maximum de fois en photos durant tel ou tel évènement.

Je cite Max Berlinger :
 "Indeed, many of these “street style” images are now so constructed that it feels like the only thing missing are the credits in the lower left-hand corner."
"Sometimes, they are even part of a premeditated marketing plan"
Premédité. C'est le mot. Pourquoi? parce-que, même en mettant de côté que les marques envoient des articles aux personnes les plus intéressantes et aux stars du streetstyle, maintenant tout est à propos de "Comment être sûr d'attirer les photographes. La soif d'attention vous fait rechercher la parfaite équation pour être sûre d'être pris en photo, en oubliant votre style personnel et spontané. Habillé pour être photographié, et non plus habillé comme vous aimez. Il n'y a plus de place pour la créativité car tout semble être méticuleusement calculé.



Max Berlinger trouve mieux les mots que moi:
"For me, the majority of street style images have become as glossy — and, ultimately, two-dimensional — as the fashion stories found in most fashion magazines."

Et j'ajouterai quelque chose à cet article.

Depuis environ 2 ans, je suis très triste/déçue/blasée par les blogueuses mode qui à l'époque m'ont fait aimé la mode.
Ces blogueuses m'ont apporté de l'inspiration. Celles qui m'ont montré que je pouvais avoir du style même en allant chez H&M ou Zara. Celles qui m'ont montré que les friperies pouvaient être des trésors. Celles qui m'ont fait découvert de nombreux e-shops où je pouvais trouver des fringues supers pour une bouchée de pain.

Maintenant, elles sont juste payées par des marques, voyagent pour exhiber leurs habits offerts par des designers, des tenues où vous ne voyez aucune nouveauté, aucune personnalité, et qui, en vérité, se révèlent être moches. Oui, moches, parce-que l'on sent bien qu'elles n'ont fait qu'une juxtaposition de tous les trucs qu'elles sont sensées montrer sans aucune cohérence.

Je pense notamment au Blog de Betty, parmi d'autres, oui je le dis. Je me rappelle de quand j'avais 14 ans et que j'adorais son blog. Maintenant il me rend malade, franchement.

Où sont les street style de Glastonbury qui nous inspirent tant, qui nous montrent que même Kate Moss même des bottes de pluie dans la boue, comme NOUS?

Et vous, qu'en pensez-vous? En tant que lecteurs, avez vous senti cette évolution?






1 commentaire:

  1. J'adore. Super analyse, super réflexion. Je rejoins un peu ton avis...
    Ce n'est plus du street style.
    Et le blog de betty est devenu.... à g*rber de promotion et de non-style.

    Continue jolie Mallaury, je suis une de tes fidèle lectrice !
    Julie

    RépondreSupprimer